A la découverte du métro parisien

Le premier thème de discussion de nos groupes de conversation française à French Moments était la découverte du métro parisien. Depuis plus de 110 ans, le métro est devenu un des symboles de Paris. Son réseau est aujourd’hui l’un des plus denses du monde et se caractérise par son style architectural homogène influencé par l’Art nouveau. Toujours en mouvement, adapté au 21e siècle, le réseau métropolitain comporte 16 lignes essentiellement souterraines, totalisant 214 kilomètres. Le réseau du métro parisien est exploité par la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens).

Rapide historique

La première ligne du métro de Paris (la ligne 1) a été construite à l’approche de l’Exposition universelle de 1900. Inaugurée quelques mois après le début de l’exposition, elle est rapidement connectée à d’autres lignes nouvelles sur une période de 40 ans. Après une pause dans son extension durant les « décennies voitures » (1950-1970), plusieurs lignes existantes ont été prolongées en proche banlieue, au-delà du boulevard périphérique. La dernière ligne nouvellement créée, la ligne 14 (ou « météor »), entièrement automatisée, est destinée à soulager la ligne A du RER.

Le tunnel du métro parisien a été construit proche de la surface.

La nature très hétérogène du sol parisien n’a pas permis de creuser des tunnels à grande profondeur (sauf exceptions : Butte Montmartre, Ménilmontant). Ainsi, le tunnel suit l’axe des rues sous lesquelles il a été creusé. 

Chantier du métro parisien

La décoration de la station de métro

Les stations du métro de Paris se caractérisent par un style unifié propres au style des années 1900.

Les entrées de stations de métro de Paris, de type Art nouveau, sont devenues un des symboles emblématiques de Paris. L’architecte Hector Guimard a été choisi en 1899 pour concevoir différents types d’entrée dont les plus élaborés sont avec un auvent et une marquise (station Abbesses) ou avec un auvent en forme de V inversé (stations Porte Dauphine et  Châtelet). 86 entrées de station de métro ont gardé le modèle courant qui comporte une balustrade en fonte avec une enseigne dont l’inscription « métropolitain » est portée par deux longues tiges terminées par un globe orangé.

A l’intérieur, les parois et la voûte des stations sont recouvertes de petits carreaux de faïence blanche qui a été choisie parce qu’elle permettait de mieux réfléchir l’éclairage insuffisant de l’époque. Dès leur conception, les murs des stations ont été utilisés comme support publicitaire.

Station de métro Concorde à Paris © French Moments

Voyager en métro

Le métro de Paris a été conçu pour assurer une desserte rapprochée et pratique de Paris intra-muros : les stations dans Paris sont ainsi rapprochées de 548 m en moyenne. La proche banlieue n’est en revanche desservie que par les prolongements des lignes imposant de passer par Paris intra-muros pour aller d’une commune de banlieue à une autre. Le métro est trop lent pour desservir les banlieues éloignées de la grande couronne.

On peut voyager dans en au-delà de Paris par d’autres moyens de transport en commun : le RER, le Transilien (chemin de fer de banlieue incluant le réseau RER SNCF), le tramway (4 lignes), le réseau de bus, ainsi que deux lignes utilisant un véhicule automatique léger (VAL) et assurant une desserte locale des aéroports.

Entrée de la station Daumesnil © French Moments

Les musiciens du métro

Les musiciens du métro parisien sont une tradition très ancienne. En revanche, c’est seulement depuis 1997 que cette activité n’est plus tout à fait ouverte à tous afin  d’éviter les désagréments occasionnés aux voyageurs.

Aujourd’hui, les musiciens désireux de se produire en jouant dans le métro doivent se renseigner auprès de la structure Espace Métro Accord pour passer une audition auprès d’un jury. S’ils sont acceptés, ils reçoivent une carte de musicien EMA qu’ils doivent porter sur eux. Ils ont interdiction de jouer sur les quais et dans les rames.

Chiffres-clés du métro parisien :

  • Près de 4 millions de voyageurs empruntent chaque jour le métro.
  • Le réseau dessert 300 stations dont 62 offrent une correspondance avec une ou plusieurs autres lignes.
  • Avec 1,4 milliards de voyageurs transportés chaque année, le métro parisien se situe en 4e position mondiale, derrière Tokyo (3,2 milliards), Moscou (2,4 milliards), et Séoul (2 milliards).
  • Il figure en 9e position pour la longueur de ses lignes (214 km) derrière Shanghai (420 km), New York (368 km), Londres (408 km), Pékin (336 km), Madrid, Séoul, Tokyo, Moscou.
  • Toutefois, le métro se situerait respectivement en 1e et 2e positions en incluant le RER.
  • En 2008, les stations les plus fréquentées sont (en millions de voyageurs entrants) : Gare du Nord (47,8), Saint-Lazare (38,9), Gare de Lyon (35,9), Montparnasse – Bienvenüe (30,8), Gare de l’Est (17,7), République (16,9), Bibliothèque François Mitterrand (15,4), La Défense (14,5), Châtelet (14,5), Bastille (14,2).

Les noms des stations de métro

Les noms des stations du métro parisien évoque des lieux de mémoire et des personnes chères à l’histoire nationale.

  • Batailles victorieuses : Iéna, Solférino, Alesia, Bouvines…
  • Monuments : Invalides, Odéon, Champ de Mars-Tour Eiffel, Musée d’Orsay, Palais Royal-Musée du Louvre, …
  • Activités aujourd’hui disparues : les Gobelins, Glacière, …
  • Personnages historiques : Philippe Auguste, Etienne Marcel, Saint-Georges Robespierre, Mirabeau, Gambetta, Felix Faure, …
  • Noms liés à la Seconde Guerre mondiale et à la Résistance : Charles de Gaulle, Frankin D. Roosevelt, Guy Môquet, d’Estienne d’Orves, Maréchal Juin, Félix Eboué, Georges Mandel, Gabriel Péri, Charles Michel, Marx Dormoy, Jacques Bonsergent, Colonel Fabien, Jacques Duclos, …
  • Poètes et écrivains : Voltaire, Victor Hugo, Zola, Alexandre Dumas, les frères Goncourt
  • Sculpteurs : Pigalle,  Falguière, …
  • Scientifiques : Monge, Pasteur, Pierre et Marie Curie, …
  • Sans oublier l’ingénieur Fulgence Bienvenüe, le « père » du métro parisien.

L’entrée majestueuse de la station Opéra est basée sur un modèle d’entrée de facture classique en pierre de taille, contrairement à la majorité des stations qui présentent une entrée Art Nouveau © French Moments

Sources : wikipedia.fr, ratp.fr

Cette entrée a été publiée dans Articles en français facile, Au fil de nos leçons, Monuments de France, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>