Bordeaux : ses habitants en sont fiers et ils ont bien raison !

Tous les Bordelais que nous avons croisés pendant notre séjour dans leur ville nous ont fait comprendre qu’ils étaient fiers de leur ville. Fiers, mais aussi contents de l’image que porte Bordeaux en France et à l’étranger : celle d’une ville jeune, dynamique et surtout merveilleusement rénovée. En effet, depuis quelques années, le centre-ville de Bordeaux a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco, une véritable récompense pour tous les travaux entrepris par la municipalité du maire Alain Juppé.

Place de la Bourse à Bordeaux © French Moments

Pas besoin de l’Unesco cependant pour faire connaitre le nom de Bordeaux, car même en Australie celui-ci est porteur de qualité gastronomique, et la célébrité du vin de Bordeaux n’est plus à faire. Pendant 2000 ans, le vin a partagé l’histoire et le dessein de la ville.

La restauration du centre-ville a donné à Bordeaux ses lettres de noblesse. Un Bordelais nous a raconté : « Avant, Bordeaux ce n’était pas comme ça. On n’aimait pas y aller, encore moins habiter au centre-ville. Les façades étaient noires de pollution et le trafic trop dense. Avec ce qu’il [Juppé] a fait, c’est une véritable transformation. Et puis on a gagné l’inscription du centre-ville à l’Unesco. Depuis, il y a encore plus de touristes et ils viennent aussi de très loin, hors d’Europe ». Juppé par ci, Juppé par là – sans prendre part à la politique (M. Juppé est une personnalité politique de la droite française), les Bordelais ont applaudi les efforts de leur maire. Mais le développement du transport est également un plus pour la ville : « C’est sûr que le tramway a embelli la ville. C’est vraiment super – il y a moins de trafic et c’est si pratique de prendre le tramway pour aller d’un endroit de la ville à un autre. Et puis, c’est très rapide de ‘monter à Paris’ en TGV ». Ce Bordelais a bien raison : la capitale est à 3 heures seulement de Bordeaux.

Le tramway de Bordeaux devant le Grand Théâtre © French Moments

La LGV Atlantique (Ligne à Grande Vitesse) part de Paris-Montparnasse et atteint de nos jours la ville de Tours. Dès que la LGV de Tours à Bordeaux sera construite (dans quelques années), Bordeaux sera à 2 heures de Paris. « Beaucoup de Parisiens ont un pied-à-terre à Bordeaux. D’ailleurs Bordeaux est un ‘petit Paris’, affirme un Bordelais habitant dans la capitale, ça ressemble même à Paris avec ces grands boulevards et ses hôtels particuliers ».

Toutefois, tout le centre historique de Bordeaux n’est pas encore passé au karcher ! Il reste encore des quartiers où les façades des immeubles restent noires et délabrées. C’est le cas du quartier Saint Michel, autour de la superbe flèche haute de 110 mètres. Un Bordelais y travaillant nous a confié : «  Oui, on est fiers de Bordeaux, de notre belle ville. Mais, avec l’arrivée de la nouvelle LGV dans un proche avenir, tout le quartier de la gare et celui de Saint Michel va être réhabilité. L’atmosphère méditerranéenne si typique du quartier va s’éteindre. On va repousser les habitants actuels pour y reloger les ‘bobos’ bordelais dans des immeubles rénovés à neuf… ». Pour nos lecteurs qui ignorent le terme « bobo », il vient de la contraction de ‘bourgeois-bohème’, une traduction littérale de l’anglais « bourgeois bohemian ».

Le quartier de Saint Michel et son marché quotidien voué à disparition © French Moments

Oui, mais les autorités souhaitent peut-être redévelopper ces quartiers vétustes pour y attirer aussi les touristes qui restent généralement concentrés plus au nord, autour du fameux « Triangle d’Or » (quartier du Grand Théâtre, Place de la Bourse, Cours de l’Intendance…).

Après une semaine passée dans la capitale de l’Aquitaine, nous ne pouvons nier les faits : oui, Bordeaux est une très belle ville qu’il faut absolument visiter. Vous pouvez en faire votre base pour des visites dans les environs : le vignoble bien sûr, mais aussi Arcachon et les plages de l’océan Atlantique, le village de Saint-Emilion, le Périgord et ses châteaux, sans oublier la forêt des Landes. Dommage pour les Anglais : s’ils avaient gagné la guerre de Cent Ans, la belle ville tant convoité de Bordeaux serait encore à eux ! Mais comme on leur avait laissé l’Australie, nous sommes quittes !

Détail d’une fontaine du Monument aux Girondins © French Moments

Cette entrée a été publiée dans Bordeaux, Tour de la France de Pierre et Rachel 2011, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Bordeaux : ses habitants en sont fiers et ils ont bien raison !

  1. Stef des Bois dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce joli billet sur notre ville. Les habitants du Centre Historique de Bordeaux sont en effet, très fiers de leur ville et de ses évolutions.
    http://www.centre-historique-bordeaux.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>