Ca sent bon la rentrée des classes !

La semaine dernière, c’était la rentrée des classes pour les écoliers, les collégiens et les lycéens de France, l’occasion pour nos groupes de conversation française d’en savoir plus sur ce moment important dans le pays.

Le jour de la rentrée, ils doivent se lever tôt pour la première fois depuis deux mois, après de longues vacances d’été. La fraîcheur du matin un peu sombre leur rappelle que c’est déjà le début de l’automne.

Un collège dans la ville de Nancy (Lorraine) © French Moments

Selon la distance séparant leur maison de leur établissement scolaire, les élèves utilisent différents moyens de transport. Certains s’y rendent à pied ou en vélo, d’autres se font déposer par leurs parents en voiture.

Tous sans exception ont le sentiment que cette rentrée arrive beaucoup trop tôt, que l’été devrait se prolonger encore quelques semaines. Pourtant cela fait déjà un moment qu’ils la préparent, cette rentrée.

Quelques jours plus tôt, les écoliers et leurs parents sont déjà retournés une première fois à l’école pour récupérer la liste des fournitures scolaires et emprunter les nombreux livres correspondant aux matières étudiées.

Les fournitures scolaires envahissent tous les supermarchés de France pendant la rentrée des classes © French Moments

L’un des grands enjeux de cette rentrée, c’est l’annonce de la composition des classes. Elle a souvent lieu le jour même, de la voix du chef d’établissement. Tous espèrent être dans la même classe que leur groupe d’amis, ou du moins leur meilleur ami. Lorsque ce n’est pas le cas, c’est souvent le drame. Les copains séparés pensent souvent qu’ils vont passer l’année la plus malheureuse de leur vie.

Heureux ou non de l’organisation des classes, les élèves doivent aller acheter leur matériel scolaire.

Classiques ou plus personnalisées, les fournitures scolaires peuvent varier d’un élève à l’autre, mais gare à  celui qui n’a pas tout son matériel le jour de la rentrée ! Les courses de la rentrée sont l’occasion de s’autoriser de petits plaisirs : cartable et trousse Batman ou Barbie pour les plus jeunes, et sac-à-dos Eastpak pour les plus vieux. Autrement, le contenu de la liste des fournitures dépend souvent des préférences du professeur. La majorité préfère les cahiers aux classeurs car ils connaissent le manque de soin et d’organisation de certains.

Ca sent bon la rentrée dans les magasins de France depuis déjà un mois ! © French Moments

A l’entrée de l’école, certains peuvent avoir le sentiment qu’ils ont oublié ce qu’est l’école, et comment les cours et la vie s’y déroulent. D’autres ont une « boule au ventre » : ils sont stressés et ils ne veulent pas retourner à l’école. Ils n’ont qu’une envie, c’est de rentrer chez eux ! Pour les plus jeunes, c’est parfois le drame. Les plus timides ont beaucoup de difficultés à lâcher la main de leurs parents pour rejoindre leurs camarades, et ont parfois les larmes aux yeux. C’est encore plus difficile lorsqu’ils passent de l’école maternelle à l’école primaire, ou de l’école primaire au collège, car ils découvrent un monde nouveau et un peu effrayant, dans lequel ils n’ont aucun repère.

A l’école et au collège, ils s’alignent ensuite par classe dans la cour de récréation et attendent que leur  professeur principal vienne les chercher. Les professeurs principaux les emmènent dans des classes où ils leurs expliquent comment se déroulera leur année : ils donnent la liste des profs et annoncent les emplois du temps. C’est l’occasion d’observer sa classe, les nouvelles têtes et les visages plus familiers, ou bien de retrouver ses amis pour les plus chanceux. Il n’est pas rare que des amitiés se lient dès ce premier jour, entre des élèves que le hasard a fait s’asseoir à la même table.

Enfin arrive un moment dont tous, obnubilés par la reprise des cours, avaient oublié la magie : la récréation ! Lorsqu’ils entendent la sonnerie, pour la première fois depuis deux mois, ils ne se ruent pas dehors comme ils le feront dans quelques semaines. Ils redécouvrent le plaisir de ce moment de liberté. C’est l’occasion pour les amis séparés de se retrouver, et de se dire que finalement ce n’est pas si horrible d’être séparés pendant les heures de cours puisqu’ils peuvent encore se voir pendant la récréation. Les anciens élèves retrouvent vite leurs habitudes – babyfoot, tennis de table, basketball, bavardages et chahut !

La cour de récréation d'une école en Provence © French Moments

Pour les nouveaux, c’est la découverte d’un nouvel environnement où tout reste à faire et où il faut se trouver une place, ce qui n’est pas toujours facile.

Mais en règle générale, quelques  semaines plus tard, tout le monde s’est fait de nouveaux amis, et les anciennes amitiés ne sont pas perdues pour autant. Ce n’est quand même pas si mal la rentrée !

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Articles en français facile, Au fil de nos leçons, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>