D’Avignon à Carcassonne en train

Progression de notre tour de la France le 24 septembre 2011 © French Moments

Aujourd’hui, le soleil a cessé de briller le temps d’une journée. La météo sur France 2 nous l’avait annoncé : une perturbation orageuse traversera le Midi de la France d’Ouest en Est. Ce sont donc les yeux grands ouverts que nous avons pris le train en gare d’Avignon vers 13h30, en direction de terres inconnues : le Sud-Ouest de la France.

Notre train TER en gare d’Avignon © French Moments

Notre train était un TER (Train Express Régional) et la réservation n’était pas obligatoire. Nous nous sommes assis à une bonne place qui nous a permis de profiter du paysage.

Le train est sorti de l’agglomération avignonnaise et nous avons aperçu au loin la chaîne des Alpilles que nous avions visitée quelques jours auparavant. Puis, le TER s’est arrêté en gare de Tarascon, une ville que nous aurions aimé visiter si nous avions eu une semaine de plus en Provence. La traversée du Rhône nous a offert une belle vue sur les châteaux de Tarascon et de Beaucaire, sa cité jumelle sur l’autre rive.

Le château de Tarascon et le Rhône © French Moments

Rapidement, nous avons atteint Nîmes en longeant les contreforts sud des Cévennes, mais mis à part les abords résidentiels de la ville, nous n’avons évidemment rien vu des formidables vestiges romains (les arènes et Maison Carrée).

Un groupe de jeunes est monté sur le train et ils se sont assis à côté de nous. Sans vouloir être indiscrets, nous avons entendu l’un d’eux mentionner qu’il souhaitait partir pour l’Australie. Nous nous sommes introduits et avons parlé de Sydney jusqu’à leur descente à Montpellier.

Après l’arrêt dans la capitale du Languedoc, le train a filé tout droit sur Sète, facilement reconnaissable grâce au Mont Saint Clair, une butte isolée dans la plaine languedocienne. Nous avons pu apercevoir la ville et ses canaux, si typiques de Sète.

La ville de Sète à l’approche de la gare et sous un ciel menaçant ! © French Moments

En route vers Agde et Béziers, la ligne a suivi pour un temps le littoral méditerranéen, avec quelques vues sur la mer.

La ville d’Agde (au fond l’église) toujours sous un ciel chargé © French Moments

A Béziers, la ville suspendue se voit de loin et juste après la gare, on découvre une belle vue de la cathédrale et du vieux centre sur les hauteurs.

Le TER était bien confortable, mais n’imaginez pas voyager dans le silence en France – et surtout pas dans le Midi où les gens sont encore plus expressifs et bruyants que dans le Nord ! Nous avons été rejoints par un groupe de voyageuses en route pour Carcassonne et elles ont donné beaucoup de caractère à la suite de notre voyage. L’une d’elles, traumatisée, avait été victime d’une tentative infructueuse de vol de sac-à-main sur le quai… la pauvre dame en était toute retournée et versait encore quelques larmes.

A Narbonne, notre train a commencé à prendre du retard à cause de travaux sur la voie ferrée. Entre deux pâtés de maison, nous avons eu le temps d’admirer la cathédrale de Narbonne, dont la voûte est une des plus hautes de France.

La cathédrale de Narbonne vue de la voie ferrée © French Moments

Devant l’attente imprévue en gare, quelques personnes ont allumé leur cigarette sur le quai pour tuer le temps. Mais dès l’écoute d’un (faux) appel, elles se sont précipitées vers le seuil des portières pour terminer leur clope. Nous avons alors reçu une agréable odeur de tabac dans la voiture du train (pour ceux et celles qui ne le savent pas, il est désormais interdit de fumer dans les trains, et certaines gares l’interdisent aussi sur les quais – mais cette dernière interdiction n’est absolument pas respectée, voyez la gare d’Avignon !)

L’attente dans la gare de Narbonne nous a permis d’avoir largement le temps de prendre des photos ! © French Moments

A partir de Narbonne, le train a suivi l’itinéraire « entre-deux mers », un passage stratégique déjà parcouru du temps des Romains, entre la Mer Méditerranée et l’Océan Atlantique. La ligne de chemin de fer a été construite en parallèle avec la route nationale, l’autoroute et, plus loin, le fameux Canal du Midi.

Entre Narbonne et Carcassonne, la large vallée de l’Aude nous a paru très belle, avec ses petits villages et sa campagne rieuse et abondante : vignes, champs, vergers,… L’horizon est limité au Nord par le massif de la Montagne Noire en pays Minervois. Tendance du moment, plusieurs éoliennes ponctuent le paysage – une chose que nous avons rarement vu en Alsace et le long de notre traversée des Alpes. Parfois, on aimerait pouvoir stopper le train et s’arrêter un instant pour admirer le paysage qui défile trop vite sous nos yeux.

Les éoliennes au milieu du vignoble du Narbonnais © French Moments

A l’approche de Carcassonne, nouvel arrêt en pleine campagne pour cause de travaux sur la voie ferrée. Nous entendons l’annonce : « notre train est immobile sur la voie, pour votre sécurité, ne tentez pas d’ouvrir les portes et de sortir du train ». 5 minutes se sont passées et le train est reparti. Du train, nous avons aperçu avec excitation ce qui sera notre prochain « terrain de jeu » : la Cité médiévale de Carcassonne.

A l’arrivée en gare, la ‘voix’ de la SNCF nous accueille : « Carcassonne, terminus du train. Tous les voyageurs sont invités à descendre du train. Veillez à n’avoir rien oublié dans le train. Pour la sortie, veuillez prendre les escaliers souterrains ». Ah, ces fameux escaliers souterrains de la gare de Carcassonne: on s’en souviendra ! Pas d’escalator et ni d’ascenseur. Avec nos valises (et nos ordinateurs portables), ce n’était pas du tout pratique à porter.

En gare de Carcassonne © French Moments

Il est 16h45, direction l’hôtel et repos, avant de commencer notre flânerie dans les rues de Carcassonne à la recherche d’un bon resto. Déjà le soleil est de retour, la soirée s’annonce de bon augure !

Carcassonne enfin… la Cité s’offre à nous ! © French Moments

Cette entrée a été publiée dans Articles en français facile, Avignon, Tour de la France de Pierre et Rachel 2011, Villes de France, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>