J’ai rendez-vous avec l’Histoire de France à Saint-Denis

Depuis quelques mois, nous avons publié plusieurs articles concernant les grandes cathédrales de France sur notre site internet [en anglais] : Notre-Dame de Paris, Strasbourg, Metz, Reims, Chartres, Rouen, Toul, et bien d’autres encore que vous trouverez sur notre page d’accueil : http://frenchmoments.com/Cathedrals_of_France.html.

Séjournant à Paris, il paraissait naturel de compléter cette liste par la cathédrale de Saint-Denis, située au Nord de Paris. Pour ce faire, nous devions visiter les lieux afin de s’imprégner de l’atmosphère particulièrement historique, et prendre plusieurs photos qui nous aideront à illustrer notre futur article sur Saint-Denis.

Rachel a préféré rencontrer des amies et rester sur Paris intra-muros et j’ai ainsi pris la ligne 13 du métro, sans trop savoir ce à quoi m’attendre à la sortie du métro.

A l’arrivée, force est de constater que le centre-ville de Saint-Denis n’est pas vraiment attrayant. La vraie star de Saint-Denis, c’est sa cathédrale ! (d’autres diront plutôt que c’est le stade de France tout proche J).

La façade de la cathédrale de Saint-Denis © French Moments

Depuis la place de l’hôtel de ville, on peut observer une vue dégagée de la façade de la cathédrale. Relativement peu ornée, elle n’a pas la même prestance que celles de Paris, Reims ou Rouen. Et pour cause : la tour Nord (à gauche) et sa flèche ont été décapitées en 1841 après un incendie car l’ensemble menaçait de s’effondrer.

On comprend mieux pourquoi la basilique possède une façade peu décorée quand on s’intéresse à l’histoire de l’architecture gothique. Au 12e siècle, l’abbé Suger a reconstruit l’édifice primitif roman en introduisant de nouvelles techniques architecturales révolutionnaires à l’époque : rose, voûte sur croisée d’ogives, etc. qui donneront naissance à l’art gothique. Sous le règne de Saint Louis, de nouveaux travaux ont donné au sanctuaire l’aspect naturel que l’on découvre aujourd’hui. C’est Viollet-le-Duc (souvenez-vous, l’architecte qui a restauré la Cité de Carcassonne et Notre-Dame de Paris) qui s’est chargé de rénover la basilique au 19e siècle. En 1966, la basilique est devenue une cathédrale.

Maquette de la ville de Saint-Denis au Moyen Age © French Moments

Alors que la cathédrale de Reims évoque le souvenir du sacre des rois de France, celle de Saint-Denis  a joué le rôle de nécropole des rois de France.

En entrant dans le sanctuaire, j’ai eu accès à la nef et aux collatéraux. C’est en payant l’accès au transept, au chœur et à la crypte que j’ai eu rendez-vous avec l’histoire de France. J’ai découvert de nombreux gisants, tombeaux et ossuaires des rois et reines de France, ainsi que de sublimes vitraux. A Saint-Denis sont enterrés 42 rois, 32 reines, 63 princes et princesses et 10 grands du royaume.

Gisants des rois de France (détail) © French Moments

Le premier roi à y être enterré est Dagobert (7e siècle). Ce roi mérovingien avait fait placer vers l’an 630, les corps de saint Denis (premier évêque de Paris) et ses deux compagnons, Rustique et Éleuthère, dont on peut remarquer les reliquaires dans un mémorial doré au fond du chœur.

Reliquaire contenant les restes de saint Denis, de Rustique et d’Éleuthère © French Moments

Les vitraux du transept nord, situés dans les parties hautes, ainsi que les magnifiques roses, ne datent que du 19e siècle. En revanche, ceux du chevet incluent cinq verrières datant de l’époque de l’abbé Suger (12e siècle) qui ont été épargnés par la Révolution.

Vitraux du transept et effets de lumière © French Moments

Dans la chapelle Saint Louis, les priants de Louis XVI et Marie-Antoinette, commandés par Louis XVIII, figurent parmi les statues les plus photographiées par les visiteurs. Un priant est une statue funéraire représentant un personnage en prière.

Les priants de Louis XVI et Marie-Antoinette à Saint-Denis © French Moments

Ces statues ne sont donc pas leur tombe – les restes de Louis XVI et de Marie-Antoinette se trouvent dans le caveau des Bourbons situé dans la crypte.

La crypte de la cathédrale où sont enterrés les Bourbons © French Moments

Etrangement, ce premier grand monument édifié dans le gothique naissant n’est pas inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, contrairement à ses consœurs de Reims, Chartres ou Paris.

Assurément, je n’ai pas regretté ma visite à Saint-Denis. Par ailleurs, nos groupes de conversation parleront de Saint Denis (le saint homme) et de la basilique à l’occasion d’un cours du 4e trimestre 2011. Nous rechercherons l’origine étymologique du nom « Denis » et révèlerons quelques anecdotes amusantes (le texte sera mis en ligne dans quelques semaines !).

La nef de la cathédrale de Saint-Denis © French Moments

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Articles en français facile, Au fil de nos leçons, Monuments de France, Tour de la France de Pierre et Rachel 2011, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>