Le Grand Escalier de Rocamadour

Le saviez-vous ? Le Grand Escalier menant aux Sanctuaires de Rocamadour est un monument en lui-même ! Durant le Moyen-Âge, les pèlerins (nombreux à Rocamadour) l’empruntaient pour se rendre aux chapelles, but de leur pèlerinage. L’itinéraire commençait à L’Hospitalet, une bourgade située en amont de la Vallée de l’Alzou sur le plateau des Causses. Nommée la « Voie Sainte », la route descendait vers Rocamadour et longeait la rue principale par une succession de portes fortifiées. Arrivés au Grand Escalier, les pèlerins faisaient acte de pénitence, s’arrêtant pour prier à chacune des 216 marches.

Le Grand Escalier de Rocamadour © French Moments

Les convertis du catharisme devaient « subir » la montée à genou, liés avec des fers !

La montée du Grand Escalier commence ! Courage ! © French Moments

La dernière volée d’escalier franchit toujours le Palais des Évêques dans une sorte de tunnel (la Porte Sainte) pour déboucher sur le parvis des églises. Le but ultime des pèlerins étaient d’accéder à la dernière chapelle – celle de Notre-Dame qui abrite encore aujourd’hui la fameuse « Vierge Noire » de Rocamadour…

L’autel abritant la Vierge Noire de Rocamadour dans la Chapelle Notre-Dame © French Moments

Cette entrée a été publiée dans Articles en français facile, Un peu d'histoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le Grand Escalier de Rocamadour

  1. Roland dit :

    A chacune des 216 marches (certains disent même 223), une prière mais l’ascension (et donc les prières) devaient se faire à genoux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>