La France en Australie

Historique de la communauté française d’Australie

Le port de Sydney © French Moments

C’est un fait assez méconnu des Australiens eux-mêmes : dès le commencement de l’exploration par les Européens du continent australien, les Français ont joué un rôle important dans l’histoire australienne. En effet, l’explorateur français La Pérouse débarqua à Botany Bay (au Sud de Sydney) le 26 janvier 1788, juste au moment où le capitaine Arthur Phillip transfère la colonie à Port Jackson (Sydney). Huit jours plus tôt seulement, le navire anglais d’Arthur Phillip était arrivé le premier sur le site !

Après la Révolution Française de 1789, quelques anciens fonctionnaires du gouvernement français, ainsi que d’anciens prisonniers, se réfugient en Australie. Certains ont connu de belles réussites dans des domaines tels que le commerce ou la viticulture.

Ces pionniers français furent bientôt rejoints par un plus grand nombre d’immigrés français à partir des années 1820. A cette migration francophone grandissante s’ajoutent des missions commerciales et religieuses de plus en plus actives dans le Pacifique. En 1871, il y avait presque 2 500 colons d’origine française en Australie, dont beaucoup étaient attirés par la ruée vers l’or ou s’étaient évadés de Nouvelle-Calédonie.

À la fin du XIXème siècle, un commerce important de laine commence à se développer entre l’Australie et la France. Ces premiers contacts commerciaux et diplomatiques officiels entre les deux pays ont abouti en 1839 à l’établissement à Sydney d’un consulat français (le premier consulat étranger en Australie !). La Chambre du Commerce et de l’Industrie franco-australienne fut créée en 1889.

En 1892, La création du « Courrier Australien » (journal en langue étrangère le plus ancien d’Australie) s’ajoute à ces étapes importantes de la constitution d’une communauté francophone d’Australie telle qu’elle existe aujourd’hui.

En 1947, le nombre de Français présents en Australie retombe à 2 215. A l’inverse de la plupart des autres groupes d’immigrés, les Français d’Australie de l’époque n’ont que très peu agit en tant que communauté pour influencer d’autres à les suivre. Après la 2ème guerre mondiale, cette situation a cependant évolué. De nombreux facteurs ont poussé les Français à partir s’installer en Australie : indépendance d’anciennes colonies françaises vers la fin des années 50, bouleversement social vers la fin des années 60 (Mai 68)…

En conséquence la communauté française d’Australie passe à 5 409 en 1961, et même 11 845 en 1971 !

 

La communauté française d’Australie de nos jours

Aux alentours du Consulat de France à Sydney. A gauche, le QVB © French Moments

Le Consulat général de France à Sydney est compétent pour toute l’Australie depuis la fermeture du Consulat de Melbourne fin 2000. Toutefois, sept Agences consulaires relaient l’action du Consulat général dans les capitales d’Etats et grandes villes du pays (Adélaïde, Brisbane, Cairns, Darwin, Hobart, Melbourne, Perth). L’ambassade de France en Australie donne de plus amples précisions chiffrée fort instructives…

Le nombre de ressortissants français inscrits auprès de ce Consulat général est en augmentation croissante : environ 6.000 en 1992, 10.000 début 2001 lors de la fusion des deux circonscriptions, et près de 14.500 fin octobre 2004 (+ 45 % depuis 2001).

 Ces chiffres ne reflètent toutefois pas complètement la réalité, l’inscription n’étant pas obligatoire. On peut estimer la population française non-inscrite à environ 42.000 personnes réparties approximativement de la manière suivante : 19.000 en Nouvelle-Galles du Sud, 10.000 dans le Victoria, 7.000 dans le Queensland et 3.000 en Australie-Occidentale.

Lors des dernières élections présidentielles de 2007, le Consulat de France à Sydney n’avait pas vu venir le déferlement de Français désireux de voter. Lors du 1er tour des élections, une très longue queue s’étendait en plein centre-ville de l’autre bout du Queen Victoria Building jusqu’en bas de la St Martin Tower abritant (entre autres) le consulat. Les nombreux passants se sont demandés de quel événement important il pouvait s’agir…

La communauté française inscrite est relativement jeune, puisque l’âge moyen des inscrits s’élève à 36 ans. Par ailleurs, 21 % des inscrits ont moins de 15 ans.

Un peu plus de la moitié des Français inscrits (61 %) possèdent une double nationalité (australienne dans la grande majorité des cas).

Les français expatriés sont présents dans quasiment tous les secteurs, et notamment le petit commerce (restauration) et les services. De nombreux Français retraités ou originaires de Nouvelle-Calédonie se sont établis dans le Queensland.

Il existe également un lycée français, le Lycée Condorcet de Sydney, homologué par le ministère de l’Education nationale. Il accueille environ 400 élèves chaque année, la plupart sont français, binationaux ou australiens. Il existe également un Lycée franco-australien à Canberra, ainsi que de petites écoles maternelles et primaires bilingues à Canberra, Sydney, Melbourne et Brisbane.

 

L’Australie en langue française

Carte d'Australie de 1865 par Johnson

L’Australie est divisée en six États, deux grands territoires continentaux et d’autres petits territoires.

Les États sont :

  • l’Australie-Méridionale (South Australia), capitale : Adélaïde,
  • l’Australie-Occidentale (Western Australia), capitale : Perth
  • la Nouvelle-Galles du Sud (New South Wales), capitale : Sydney
  • le Queensland, capitale  Brisbane,
  • la Tasmanie (Tasmania), capitale Hobart,
  • le Victoria. Capitale : Melbourne.

 

Les deux principaux territoires sont :

  • le Territoire du Nord (Northern Territory), capitale : Darwin,
  • le Territoire de la capitale australienne (Australian Capital Territory – ACT), capitale : Canberra.

 

Et pour conclure, n’oublions pas que la capitale de l’Australie n’est ni Sydney, ni Melbourne… on a préféré créer une ville nouvelle au fin fond de nulle part, entre les deux villes rivales : Canberra !

 

Les relations économiques entre la France et l’Australie

L’Australie reste un partenaire commercial modeste de la France ; elle a reculé au 35e rang de nos clients (31e rang au premier semestre 2008) tout en améliorant très légèrement sa part de marché parmi nos clients mondiaux (0,6%) et a progressé au 49e rang de nos fournisseurs (55e rang au premier semestre 2008) bien que conservant sa part de marché à 0,3% de nos fournisseurs étrangers.

Selon les statistiques du commerce extérieur australien la France contribuait au premier semestre 2009 pour 1,6% et 0,5% respectivement aux importations et exportations australiennes.

(source Ambassade de France en Australie)

 

Si cet article avait été publié le 1er avril, nous y aurions rapporté à coup sûr la prochaine (et historique) visite officielle du Président Nicolas Sarkozy à Sydney en mai… mais personne n’aura droit à ce canular et c’est ainsi qu’il s’agit d’un pétard mouillé !

L’influence française dans l’architecture à Sydney se manifeste sur certains bâtiments historiques. Ici une toiture copiant le Palais des Tuileries à Paris © French Moments

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La France en Australie

  1. Molinoz dit :

    Bonjour,j’aimerai savoir si il y a un site de location de voiture de particulier à particulier ?nous venons un mois avec mon fils et ma femme, et les agences de location son très chère.merci d’avance…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>