La mystérieuse maladie du « Syndrome de Paris »

Qui l’aurait cru ? Des touristes en visite dans la capitale française peuvent succomber au terrifiant « syndrome de Paris », une maladie étrange qui se manifeste par des symptômes physiques et psychologiques : hallucinations, chaleur intense, accès de folie et sentiment de persécution. Un article de Slate (http://www.slate.fr/lien/45325/syndrome-paris-japonais-maladie) en détaille les caractéristiques, révélant que le syndrome affecte surtout les Japonais (au moins six ont été rapatriés au Japon !)

S’il ne s’agit pas d’un poisson d’avril, on est en droit de se demander quelles en sont les causes ?

Tout d’abord, la maladie affecte les gens qui se rendent pour la première fois à Paris. Une fois sur place, elles sont confrontées à la réalité parisienne. Eh oui, Paris a beau être la Ville Lumière, avec des monuments aussi prestigieux que la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe et Notre-Dame ; Paris restera toujours Paris avec les pickpockets, les inégalités, les agressions, l’indifférence des Parisiens à l’égard des touristes, la saleté, et surtout ce qui « tue le mythe » : les McDonalds, Starbucks, Subway et consorts qui ne renvoient pas à l’image traditionnelle que l’on se fait de la capitale française.

On l’aura compris, c’est ce grand décalage entre la réalité et la vision sublimée de Paris à l’étranger qui est à l’origine du fameux syndrome !

Cliché du Paris d’autrefois © French Moments

On pourrait en faire une étude sérieuse : pourquoi le Paris vu par les étrangers ne reflète-t-il pas la réalité ? Un Australien n’ayant jamais mis les pieds à Paris (et en Europe) n’a que les films, les publicités et les beaux-livres pour s’en faire une idée ! Regardez Les Aristochats, le Bossu de Notre-Dame ou Ratatouille de Disney : Paris magique, Paris féérique. La publicité pour Chanel Numéro 5 ou les photographies en noir et blanc de Doisneau ? Paris nostalgique où le temps semble s’être arrêté. Le fabuleux destin d’Amélie Poulain et Un Américain à Paris ? Paris, ville des amoureux roucoulant sous les ponts de la Seine.

Et Slate d’en rajouter une couche sur nos pauvres amis Japonais : « ils sont les premières victimes de cette image décalée, car ce sont eux qui ont la vision la plus étroite et sublimée de Paris, celle que leur renvoient leurs médias. Elle se limite aux cafés parisiens, à la Tour Eiffel et à l’enseigne Louis Vuitton. […] Selon un article de BBC News de 2006, qui recensait chez les Japonais 12 cas du syndrome de Paris par an, une de ses principales causes est l’impolitesse et la grossièreté des Français, à laquelle les Japonais –réputés pour leur raffinement– ne sont pas habitués ».

Pour preuve, le succès international du film « Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain ». Sorti sur les grands écrans il y a 10 ans, il est toujours populaire aujourd’hui grâce à deux ingrédients magiques et intemporels : la nostalgie et le rêve. Car l’environnement du film (à Montmartre) ne vieillit pas puisqu’il est par nature hors du temps et réservé aux rêveurs.

Affiche du film d’Amélie Poulain

Pourtant, la comédie romantique de Jean-Pierre Jeunet a été critiquée (surtout par les Français !) pour sa représentation irréaliste et pittoresque de la société française contemporaine dans un univers de carte postale d’une France d’autrefois. Mais de ces critiques, l’on n’en entendra jamais du Japon.

Pauvres Japonais ! Alors, avis à nos amis australiens : si vous allez à Paris pour la première fois, ne soyez ni étonnés, ni déçus par ce que vous verrez ou entendrez. Paris restera Paris, une grande métropole de 11 millions d’habitants, Ville Lumière, où tout peut vous surprendre pour le pire … et le meilleur !

Cette entrée a été publiée dans Actualités françaises, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La mystérieuse maladie du « Syndrome de Paris »

  1. oxo dit :

    en France le romantisme existe OUI
    les japonais veulent le voir NON
    car le romantisme Français se lit et se vit dans sa littérature

    un roman fusse t-il du romantisme
    restera une utopie idéale du peuple Français
    intrinsèquement son but a atteindre
    du romantisme a l’idéalisme
    vos japonais ils arrivent trop tot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>