Le 1er mai en France : entre traditions florale et syndicale

Aujourd’hui, Elodie nous écrit à propos des traditions liées au 1er mai en France !

Des brins de muguet des bois © French Moments

Fête du travail ou encore Fête du Muguet, le 1er mai est en France une date pleine de symboles.

Pour beaucoup de Français, c’est le jour des manifestations, des revendications syndicales. Le jour où toutes les rues ou presque sont bloquées à Paris à cause des syndicats ou de divers partis politiques comme l’UMP ou le Front National. Mieux vaut ne pas s’aventurer et jouer au touriste un 1er mai à Paris.

Quelle est l’origine du 1er mai comme étant la Fête du Travail ?

C’est suite à une grève sanglante des ouvriers de mai 1886 aux usines McCormick de Chicago (USA), où les Américains revendiquaient la journée de huit heures, que la France a décidé en hommage à cette grève mémorable de l’histoire américaine de manifester un 1er mai 1890 et d’y revendiquer leur triple revendication : 8h de travail, 8h de sommeil et 8h de loisirs. La loi de la « journée de huit heures » sera officiellement signée en France en 1919.

Ce n’est que plus tard, dans les années 30, plus exactement en 1936, que les manifestions du 1er mai atteignirent leurs apogées et deviendront un symbole de revendications sociales. Le gouvernement de Léon Blum adoptera suite aux manifestations du 1er mai 1936 de grandes mesures sociales comme la semaine de 40 heures, les deux premières semaines de congés payés et la reconnaissance du droit syndical.

Le 1er mai prendra son nom de « Fête du Travail » en 1941, sous le régime de Vichy et deviendra en 1947 un jour férié et payé.

Historiquement, le 1er mai est donc en France une fête des syndicats, une fête des ouvriers et des travailleurs. Mais depuis plusieurs années, le 1er mai a aussi pris des couleurs politiques. Le Front National (parti de l’extrême droite) par exemple s’est approprié le 1er mai depuis 1988 comme un rassemblement en l’honneur de Jeanne d’Arc (symbole pour ce parti du patriotisme) refusant ainsi l’image du droit ouvrier/syndical du 1er mai. Depuis lors, les manifestations syndicales ont également en plus de leurs revendications une connotation anti-FN et l’on retrouve dans les rues en plus des syndicaux, les politiciens.

Mais cette tradition ouvrière, syndicale et politique s’agrège aussi à d’anciennes traditions liées au printemps comme notamment l’arbre de mai ou le muguet.

Les traditions printanières

L’arbre de mai, tradition catholique pratiqué depuis le XVIème siècle est coiffé de rubans et de drapeaux avant d’être planté en l’honneur des nouveaux élus (les élections se déroulant en avril en France).

Le muguet, symbole par excellence du 1er mai est LE porte-bonheur du jour. Composé de petites clochettes (que l’on relie à la chance), on va le cueillir directement dans les bois pour les plus courageux d’entre nous, où on l’achètera (traditionnellement) sur des stands au bord de la route. Signe de porte-bonheur, nous offrons en France, un brin de muguet aux gens qu’on aime.

Un brin de muguet en forêt © French Moments

Mais pourquoi le muguet ? La tradition d’offrir un brin de muguet en signe de porte-bonheur remonterait au XVIème siècle. Le Roi de France Charles IX et sa mère Catherine de Médicis, alors en visite dans la Drôme, reçurent du chevalier Louis de Girard un brin de muguet que ce dernier avait cueilli dans son jardin. Symbolisant le printemps, le jeune Roi décida d’en faire une tradition et d’en offrir à toutes les dames de la cour. Les années passèrent et ce ne sera qu’au cours du XXème siècle, que le muguet sera associé avec la fête du travail : lorsque le 1er mai devint la fête du travail sous le régime de Vichy. L’églantine rouge, alors symbole de la gauche fut remplacée par le muguet.

Aujourd’hui, que l’on achète le muguet chez un fleuriste, en grande surface ou à un particulier, il y a de fortes chances que celui-ci provienne de la région nantaise. On estime à 80% la production du muguet issue de Nantes. Avec un chiffre d’affaires de plus de 32 millions d’euros pour l’année 2013, la tradition du brin de muguet porte-bonheur se porte plutôt bien.

Les clochettes du muguet © French Moments

Le 1er mai étant férié, certains Français prendront l’occasion pour aller se promener dans les bois et aller cueillir le muguet à l’état sauvage. Mais il se fait de plus en plus rare et les brins de muguets sauvages portant moins de clochettes, beaucoup préfèrent y mettre le prix et l’acheter en pot de chez un fleuriste. Ils pourront ensuite le replanter dans leur jardin et ainsi cultiver du muguet pour les années suivantes.

Un joli bouquet de Muguet des bois © French Moments

Alors si vous êtes en France un 1er mai, suivez la tradition : cueillez ou achetez du muguet pour l’offrir à quelqu’un que vous aimez !

Pour en savoir plus sur le 1er mai en France, lisez notre article en anglais ici.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>