Le Jardin des Tuileries en danger ?

Lors de chaque visite à Paris, nous ne pouvons pas nous empêcher de rendre une traditionnelle visite au Jardin des Tuileries. De la Cour Carrée du Louvre, nous nous dirigeons vers les Champs-Élysées à l’Ouest à travers le parc, en suivant l’axe de la Voie Triomphale.

Le Jardin des Tuileries, ses arbres et ses parterres sont situés au cœur de Paris, entre le prestigieux palais du Louvre et la monumentale Place de la Concorde, sur 23 hectares de verdure.

Le jardin est un lieu idéal pour se reposer après une longue visite au musée du Louvre. On peut y emprunter gratuitement une chaise et s’y asseoir là où l’on le souhaite, au bord d’un des deux grands bassins ou en retrait de la voie centrale très passante.

L’allée centrale du jardin des Tuileries, Paris © French Moments

Toutefois, le jardin des Tuileries semble être en danger, victime de son immense popularité. Le parc a été tracé par le célèbre André Le Nôtre il y a quelques 400 ans, tout comme les jardins de Vaux-le-Vicomte, Versailles ou Chantilly.

L’architecte paysagiste n’aurait jamais imaginé que ce seraient aujourd’hui 14 millions de visiteurs qui arpenteraient les allées de son parc, en plus des nombreux événements organisés. Cette grande foule piétine un revêtement imaginé par Le Nôtre, appelé “le stabilisé”, réalisé à partir d’un mélange de chaux, de gravier et de sable. Il est malheureusement broyé par les pas des visiteurs, mais particulièrement par les allers et venues des camions qui installent le matériel événementiel. Foires, tournois, défilé de mode, ces grands événements occupent une partie du jardin environ 120 jours par an.

Foire foraine dans le jardin des Tuileries © French Moments

Ceci explique pourquoi, après une promenade dans le jardin, vos chaussures ont revêtu une poussière blanchâtre tenace. Celle-ci est devenue un sérieux problème pour les musées alentours tels le Louvre et l’Orangerie. Dans ce dernier musée, qui abrite “Les Nymphéas” de Monet, une entreprise de nettoyage est appelée à la recousse chaque semaine pour dépoussiérer le célèbre tableau. Il faut en effet le débarrasser des particules issues du stabilisé broyé qui proviennent à la fois des chaussures des visiteurs et du système de l’air conditionné.

Le Musée du Louvre qui est en charge du jardin propose de réduire les espaces du stabilisé au profit d’aires de verdure élargies pour un coût de 15 millions d’euros. Toutefois, ce projet irait à l’encontre de celui – initial – de Le Nôtre, et soulève un vent de scepticisme parmi les spécialistes.

Un moment de repos dans le jardin des Tuileries © French Moments

Quoiqu’il en soit, le meilleur moment pour visiter le Jardin des Tuileries est un jour sans trop de vent et sans pluie … et un bon conseil : ne chaussez pas vos plus belles chaussures. Vous perdriez du temps à les dépoussiérer avant d’entrer dans un de ces luxueux établissements Rue de Rivoli !

Le JT de France a publié un reportage intéressant à ce sujet. Vous pouvez également lire notre page dédiée au Jardin des Tuileries sur notre site web.

Cette entrée a été publiée dans Actualités françaises, Articles en français facile, Paris, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>