Les batailles de la Somme

En ce jour du 11 novembre, les Français commémorent l’armistice du 11 novembre 1918 mettant fin à la Première Guerre Mondiale. Ce fut l’occasion pour nos étudiants de conversation française d’en savoir plus sur les batailles de Verdun et de la Somme dans laquelle les armées australiennes ont combattu.

Les Batailles de la Somme désignent la confrontation opposant les Britanniques et les Français aux Allemands en 1916 lors de la Première Guerre mondiale. Ce fut l’un des lieux les plus sanglants de cette Grande Guerre.

Image de prévisualisation YouTube

Les forces britanniques et françaises tentèrent de percer à travers les lignes allemandes fortifiées. Cette bataille fera 1 060 000 victimes. Elle durera des mois, du 1er juillet 1916 au 18 novembre 1916.

A Villers-Bretonneux, l’imposant mémorial National Australien fut inauguré en 1938. Chaque année s’y déroule la célébration de l’ANZAC Day et du Dawn service. Une inscription « Leur nom vivre à jamais » (« Their name liveth for evermore. ») est gravée sur une pierre de ce cimetière qui regroupe des milliers de stèles blanches. D’ailleurs la ville de Villers-Bretonneux est jumelée avec Robinval, dans l’état de Victoria en Australie.

« La Bataille de la Somme », qui retrace les horreurs vécues par les soldats est considérée comme le premier long métrage documentaire sur la guerre de l’histoire.

Sans oublier Verdun :

La Bataille de Verdun a eu lieu du 21 février au 19 décembre 1916.

Le 21 février 1916, l’armée allemande déclenche sa grande offensive sur Verdun en Lorraine. « L’enfer de Verdun » va durer 10 mois, 300 jours et 300 nuits de combats incessants et meurtriers.

En 1916, l’Allemagne s’inquiète de voir les forces alliées augmenter en hommes et en matériel. Elle redoute ainsi l’offensive, et doit donc garder le contrôle des évènements. L’opinion mondiale commence à douter de sa victoire, et la population allemande, qui est soumise au rationnement, doit être ressoudée.

Verdun apparaît comme le lieu d’une des batailles les plus inhumaines auxquelles l’homme s’est livré. Elle se termina par un retour à la situation antérieure. Elle fit plus de 300 000 morts (163 000 soldats français et 143 000 allemands). Triste constat.

La résistance des combattants français à Verdun est relatée dans le monde entier. Cette victoire défensive est considérée par les combattants comme la victoire de toute l’armée française.  « Verdun, j’y étais ! » affirment les poilus qui en sont revenus, avec un mélange de fierté et d’horreur. Pour la nation toute entière, Verdun devient le symbole du courage et de l’abnégation. Et comme dit la célèbre expression « Celui qui n’a pas connu Verdun n’a pas connu la guerre ».

Un monument de commémoration à la victoire et aux soldats de Verdun fut inauguré en 1929. Les marches de l’escalier monumental conduisent à une crypte qui abrite les fichiers des soldats ayant reçu la médaille de Verdun. Ce monument est chaque année le théâtre d’une cérémonie patriotique particulière.

Image de prévisualisation YouTube

Un peu de vocabulaire !

DIKTAT : Les Allemands utilisent ce mot pour désigner le Traité de Versailles, et pour souligner que ce traité leur a été imposé par la force. Ce diktat sera l’une des causes majeures du déclenchement de la Deuxième Guerre

Le Traité de Versailles : Il a été signé 28 juin 1919. Selon ce Traité, l’Allemagne doit payer des réparations de guerre en compensation des dommages subis par les pays vainqueurs.

SDN : Société des Nations. C’est une organisation internationale créée par le Traité de Versailles en juin 1919. Le but est de créer un organisme capable de garantir la paix en Europe et dans le monde. Les Etats-Unis, qui veulent se concentrer sur la domination américaine, n’en feront jamais partie. Entre 1920 et 1946, 63 pays y ont adhéré. L’organisation s’est réunie pour la première fois le 10 janvier 1920 et a été dissoute le 18 avril 1946, au profit de l’ONU créée quelques mois plus tôt.

“La Grande Guerre” : surnom donnée à la Première Guerre Mondiale, de par son nombre importants de morts : 10 millions. A posteriori, le bilan de la Seconde Guerre Mondiale sera encore plus effroyable avec 50 à 60 millions de morts.

“La Der des Ders” : c’est une expression qui s’est formée après la Première Guerre Mondiale, qui signifie la “dernière des dernières” (sous-entendu la dernière des guerres). Elle résume bien la volonté que cela ne se reproduise plus jamais. L’expression est aujourd’hui utilisée pour dire “la toute dernière fois”.

Les “Poilus” : C’est le surnom donné aux soldats français pendant la Première Guerre Mondiale qui ont défendu la nation. Il désignait aussi à l’époque dans le langage familier quelqu’un de courageux et de viril. Ce nom est spécifique aux soldats français. Voici quelques noms donnés aux soldats d’autres pays : Michel’s pour les Allemands, les Tommies pour les Anglais, les Jass pour les Belges, les Sammies pour les Américains, et les Diggers pour les Australiens.

Cette entrée a été publiée dans Articles en français facile, Au fil de nos leçons, Australie, Automne, Fêtes et célébrations, Un peu d'histoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les batailles de la Somme

  1. fournioux pascal dit :

    Au sujet de l’ANZAC’ day à Sydney. Est-ce que les français qui vivent à Sydney, voir de nombreux Australiens eux-même le savent ? Il existe un prestigieux club de rugby à XIII, parmi d’autres à Sydney: les Sydney’ROOSTERS. Ce club porte comme emblème et le nom symbole de la France : le COQ. l’équipe arborent aussi nos 3 couleurs en mémoire de plusieurs de leurs joueurs tombés dans la bataille de la Somme notamment.
    Honneur à ce club qui nous rend..Honneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>