Les biscuits LU : une institution gourmande

Avec un peu de retard, voici l’article que nos étudiants de français à Sydney ont étudié et qui n’avait pas encore été publié sur notre blog. Pour l’écrire, nous nous sommes inspirés d’un article du magazine Capital paru il y a quelques mois que vous trouverez en cliquant ici.

La marque emblématique des biscuits français, LU, a été vendue par Danone au  géant américain Kraft, pour 5,3 milliards de dollars, il y a maintenant 5 ans. Bien que la communication dans l’entreprise et autour des produits se fasse aujourd’hui sur un modèle américain, Kraft a fait de LU une de ses principales sources de revenu en misant avant tout sur la qualité des produits.

Biscuits Lu en rayon dans un supermarché du Havre © French Moments

En effet, Kraft joue la carte de l’éco-responsabilité en achetant au moins la moitié de son blé auprès d’un millier d’agriculteurs français qui suivent une charte favorisant la biodiversité : c’est le projet LU L’Harmony, pensé et abandonné par Danone, et repris par son successeur. De plus, à quelques exceptions près, les biscuits sont produits dans le pays, ce qui fournit un emploi à de nombreux français. Cette qualité et cette intégrité sont  fortement appréciées par les consommateurs français, pour qui la présence de la marque LU sur le paquet justifie un prix plus élevé, ce qui explique le succès de la marque malgré l’existence de nombreuses imitations à prix cassés.

Au-delà de la qualité des matières premières et des conditions de production, Kraft permet à LU de se démarquer en orientant ses chercheurs vers le développement de recettes inimitables, moins riches et aux saveurs plus authentiques et spécifiques.

Le Petit Écolier : un des biscuits Lu préférés des Français © French Moments

Et si un produit commence à se faire vieux, LU prend rapidement des mesures en renouvelant la gamme des parfums ou en proposant de nouveaux formats, comme le paquet de 6 biscuits destiné aux familles.

Le savoir-faire des chercheurs de LU est tel qu’ils ont réussi à développer un biscuit libérant son glucose de façon  progressive, pendant au moins 4 heures : c’est ainsi qu’est née la formule Petit Déjeuner Belvita. Produisant autrefois exclusivement des biscuits pour le goûter, LU a adapté sa production pour se lancer à la conquête du marché du petit déjeuner.

Les fameux petits beurre de Lu © French Moments

Et quand toutes ces initiatives ne suffisent pas à devancer les imitateurs, la marque peut s’associer avec une autre marque pour créer un produit alliant leur savoir technique et leur image de marque, qu’aucun concurrent ne peut espérer égaler. C’est le cas du Biscuit Intense, produit en association avec la marque de chocolat Côte D’or, un biscuit nappé de chocolat très intense.

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Articles en français facile, Au fil de nos leçons, Délices de France, Politique et économie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>