Nicolas Sarkozy en campagne en Alsace : on vous raconte le meeting !

Marie-Christine raconte pour French Moments le déroulement du meeting de campagne de Nicolas Sarkozy en Alsace le 25 avril 2012, avec photos à l’appui.

En campagne pour les élections présidentielles, l’équipe de Nicolas Sarkozy a choisi la petite ville de Cernay pour y tenir un meeting. Et comme nous habitons à 30 minutes de cet endroit et que nous n’avons jamais participé à ce genre de rencontre,  nous nous sommes dit que ce serait intéressant d’aller y faire un tour pour voir …

L’arrivée à la salle du meeting © French Moments

Nous sommes arrivés sur place à midi et après être passés par les portes de sécurité, nous nous sommes retrouvés dans une salle déjà bien remplie par des militants et sympathisants venus en cars spécialement affrétés de toute l’Alsace. Nous avons pu trouver un petit endroit dans les gradins d’où nous avions une vue plongeante sur pratiquement tous les participants.

Le local du meeting © French Moments

A côté de nous, les journalistes avaient pris place et faisaient déjà leurs commentaires devant les caméras. Pendant la prise de vue, un petit énergumène de i-télé  était juché sur une valise, avec un grand sérieux, imperturbable à l’intérêt que lui valait son éventuelle notoriété.

Le journaliste d’i-télé commente l’événement debout sur une valise © French Moments

Pendant ce temps, l’enthousiasme pour le président-candidat montait au fur et à mesure que la salle se remplissait, les drapeaux s’agitaient et la Marseillaise résonnait. Chacun y mettait du sien, s’échauffant la voix à qui mieux-mieux. Nous étions là dans une attitude de spectateur plutôt que de participant ; est ce pour cette raison  qu’une journaliste d’un journal allemand est venue vers nous pour nous demander si nous acceptions de répondre à quelques questions sur nos choix de votes passé et futur. De bonne grâce  nous avons accepté de lui répondre. Nous finissions cette interview improvisée quand la clameur s’intensifia dans la salle : un groupe de jeunes militants UMP pris place sur l’estrade. Puis les discours commencèrent. Le maire de Cernay, le président du conseil régional d’Alsace, le premier ministre et le président de l’UMP se succédèrent à la tribune devant une salle toute acquise aux convictions exprimées et qui manifestait bruyamment son approbation.

Le Premier ministre François Fillon en plein discours © French Moments

Quand le nom de l’adversaire était évoqué, des huées s’élevaient, mais dès que le nom de Nicolas Sarkozy était prononcé, la foule agitait les drapeaux bleu-blanc-rouge et scandait en cœur « Nicolas, Nicolas » au point de couvrir la voix de l’orateur qui continuait son discours.

Et le moment tant attendu arriva. Au son d’une musique tonitruante, annonçant l’arrivée du champion du jour, Nicolas fit son entrée dans l’arène. A ce moment là, le délire de la salle atteignit son apogée, les acclamations furent si fortes qu’elles couvrirent la musique dont les décibels étaient déjà au maximum.

Les militants brandissent le drapeau français à l’arrivée de Nicolas Sarkozy © French Moments

Je compris en voyant cela, que les acclamations du peuple doivent être pour les hommes politiques aussi grisantes que l’exercice du pouvoir. Songez un peu, être approuvé pour chaque idée, acclamé pour le moindre bon mot ironisant sur l’adversaire, ovationné comme un héros par une foule en délire à la simple mention de son nom…. Quel honneur pour un homme !

Nicolas Sarkozy en plein discours © French Moments

Le suspens des élections présidentielles durera jusqu’au vote du 2e tour le 6 mai prochain !

Visionnez la vidéo du meeting ci-dessous…

 Image de prévisualisation YouTube

Cette entrée a été publiée dans Actualités françaises, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>