Saint-Tropez, les plaisirs de la côte d’Azur

Nos groupes de conversation étudient cette semaine un article sur la petite ville mythique de Saint-Tropez.

A l’origine, Saint-Tropez était un village de pêcheur qui s’est développé autour d’un port fondé par les Grecs de Marseille, détruit par les Sarazins en 739 pour être finalement fortifié au Moyen Age.

 

Les origines

A l’époque, la particularité de la cité était son inaccessibilité : coincée dans une petite péninsule qui n’a jamais garanti de routes adéquates, la ville de Saint-Tropez ne pouvait être joignable que par bateau. Cela est resté vrai jusqu’à la fin des années 1880, à l’époque où le romancier Guy de Maupassant naviguait encore dans les eaux du port avant d’être atteint d’une terrible maladie syphilitique.

Peu après, alors qu’il naviguait le long de la côte, le peintre Paul Signac a dû amarrer son bateau à Saint-Tropez pour cause de tempête. Après cela, il a décidé d’y construire une maison dans laquelle il invitait ses amis. De nombreux artistes lui ont rendu visite tels que les peintres Matisse, Bonnard ou Marquet.

C’était le premier rassemblement de « stars » à Saint-Tropez. Dans les années 30, un nouveau flux d’écrivains et de peintres ont rejoint la côte tels que Cocteau et Colette. En 1956, Roger Vadim a filmé Brigitte Bardot dans « Et Dieu…Créa la Femme » . La série du « Gendarme à Saint-Tropez »  avec Louis de Funès a contribué à la renommée de la ville. C’est à partir de ce moment là que le culte international du soleil Tropézien, des  célébrités et des paillettes a éclaté. La ville était née et vacillait sous le poids de milliers de visiteurs par an. 

Image de prévisualisation YouTube

Considéré comme le terrain de jeu de la riche jeunesse européenne, Saint-Tropez est toujours indéniablement glamour. Ses yachts démesurés et ses fêtes où le champagne coule à flots créent une atmosphère d’excès hédonique. A moins que vous ayez le budget vacances d’un top model ou d’un pilote de Formule 1, ce milieu vous paraitra inaccessible.

 

La ville de Saint-Tropez

La ville est difficile à atteindre en pleine saison d’été tant le trafic  routier est encombré. Encore une fois, les meilleurs moyens de s’y rendre seraient en hélicoptère, en yacht ou plus raisonnablement en empruntant le ferry de Sainte-Maxime.

Le Vieux-Port, reconstruit après sa destruction pendant la deuxième Guerre Mondiale, est l’endroit où vous vivrez l’expérience du Saint-Tropez mythique. D’un côté, les touristes se pavanent « face-à-face » aux terrasses des cafés du quai, de l’autre les millionnaires sirotent un Martini sur le pont de leur yacht. Au milieu, les passants défilent en arborant les dernières tenues à la mode. Ce spectacle définit assez bien le mot français « frimeur », c’est-à-dire se promener avec ostentation dans des endroits tel que Saint-Tropez. C’est très théâtral, une sorte de grand défilé où les célébrités et les millionnaires sont les principales  attractions. Vous allez soit adorer, soit détester.

 

Les plages

La plage la plus facile d’accès à pied s’appelle Les Graniers. Elle se trouve sous la citadelle, au-delà du port des Pêcheurs. Pampelonne est une plage qui est également très fréquentée. Elle est très célèbre pour avoir initié le culte de la baignade topless. Les bars et restaurants de la plage servent de nombreux cocktails, glaces et repas complets.

 Image de prévisualisation YouTube

La nuit à Saint-Tropez

En saison, Saint-Tropez reste éveillé tard dans la nuit. Vous pouvez passez la soirée à essayer des vêtements dans les magasins de couturiers. La pétanque Place des Lices se prolonge bien après la tombée de la nuit. Il y a bien évidemment de nombreuses boîtes de nuit ouvertes jusqu’au petit matin.

Cette entrée a été publiée dans Articles en français facile, Au fil de nos leçons, Été, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>